UNE ÉNERGIE PROPRE POUR LE BRÉSIL

UNE ÉNERGIE PROPRE POUR LE BRÉSIL

Retour à notre impact

En matière d’énergie propre, le Brésil figure parmi les leaders mondiaux. Plus de 80 % de l’électricité du pays provient en effet de sources renouvelables, principalement hydrauliques, bien que le gouvernement investisse également dans l’éolien, le solaire et la biomasse. En plus d’une baisse déjà amorcée du taux par habitant d’émissions de gaz à effet de serre, cette production constante d’électricité renouvelable aidera le pays à respecter son engagement à réduire de moitié ses émissions de carbone d’ici 2030.

La production d’énergie propre ne constitue toutefois que la moitié de l’équation. Acheminer cette électricité à travers tout le pays pour desservir les 50 millions de consommateurs brésiliens, et particulièrement les zones où le courant pourrait venir à manquer, nécessite en effet un réseau de transport et de distribution des plus complexes. Ce Sistema Interligado Nacional, soit système interconnecté national, est constitué de plus de 140 000 kilomètres de lignes électriques.

Une fois arrivée à proximité des utilisateurs, l’électricité rejoint un système de distribution local où sa tension est réduite afin de pouvoir être distribuée efficacement et en toute sécurité aux consommateurs au moyen de lignes électriques aériennes ou enterrées. Chaque transformateur électrique chargé de cette opération est équipé d’un compensateur synchrone, élément crucial qui garantit la stabilité du réseau et régule la tension pour compenser l’impact d’événements inattendus, tels qu’une ligne frappée par la foudre, par exemple. Ce compensateur n’est ni plus ni moins qu’un gros moteur électrique qui n’est relié à aucun mécanisme d’entraînement. En tournant, il chauffe et donc, comme tout moteur, nécessite un système de refroidissement efficace : c’est là que Güntner entre en jeu.

Par le passé, les compensateurs fonctionnaient en conjonction avec des tours de refroidissement. Cependant, comme l’explique Thainã Garcia, ces équipements étaient très bruyants, consommaient des quantités astronomiques d’eau et s’accompagnaient de traitements chimiques de l’eau hélas toxiques entraînant des coûts de maintenance élevés.


« NOUS AVONS RENCONTRÉ L’UN DES PRINCIPAUX ACTEURS DE L’INDUSTRIE ÉLECTRIQUE AU BRÉSIL À PLUSIEURS REPRISES ET AVONS RÉUSSI À CONVAINCRE SES INGÉNIEURS QU’IL ÉTAIT POSSIBLE D’ENVISAGER DES SOLUTIONS PLUS DURABLES. UN COMPENSATEUR SYNCHRONE, C’EST UNE MACHINE TRÈS COMPLEXE, ET EN MODIFIER LA CONCEPTION N’EST PAS UNE MINCE AFFAIRE. POUR EUX, IL FALLAIT DONC QUE CELA EN VAILLE VRAIMENT LA PEINE. »

THAINÃ GARCIA
RESPONSABLE COMMERCIALE EPC BRÉSIL, GÜNTNER


La solution proposée par Güntner a consisté à optimiser le système de refroidissement à l’aide de ses aéroréfrigérants V-shape COMPACT et V-shape VARIO. En plus de se conformer aux normes réglementaires strictes du marché, ces modèles sont bien plus respectueux de l’environnement que les équipements utilisés par le passé car, fonctionnant en circuit fermé « à sec », ils n’entraînent pas de perte d’eau par évaporation et ne nécessitent pas de traitements chimiques nocifs. En outre, leur coût de maintenance est réduit. Comme Thainã Garcia l’explique, « les systèmes de refroidissement précédents utilisaient des tours de refroidissement à circuit ouvert qui devaient être constamment entretenues et dont les échangeurs de chaleur prenaient plus longtemps à nettoyer ».

Toutefois, la difficulté ne s’arrêtait pas là. « Dans cette nouvelle installation, il fallait des dispositifs de pompage pour faire recirculer l’eau à travers le circuit de refroidissement et alimenter correctement les bobines du compensateur synchrone. La bobine Güntner située à l’intérieur du compensateur devait être parfaitement dimensionnée pour ne pas interférer avec le fonctionnement de la machine, tout en lui évitant une éventuelle surchauffe. »

Aujourd’hui, onze transformateurs recourent déjà au système de refroidissement innovant de Güntner et permettent à 15 millions de Brésiliens de bénéficier d’une solution d’ingénierie complexe aussi respectueuse de l’environnement que la source de leur électricité. Güntner joue donc un rôle déterminant dans le fonctionnement d’un pan essentiel du réseau national d’électricité.


« LES PROJETS QUI COMPORTENT DES TRANSFORMATEURS REPRÉSENTENT TOUJOURS UN DÉFI, PARCE QU’ILS ONT BESOIN D’ÉQUIPEMENTS COMPLEXES POUR FONCTIONNER EFFICACEMENT. GÜNTNER A SU RÉSOUDRE DEUX DES PRINCIPAUX PROBLÈMES LIÉS AUX COMPENSATEURS SYNCHRONES, À SAVOIR LA CONSOMMATION D’EAU ET LA MAINTENANCE. POUR NOUS, C’EST DÉSORMAIS LA VOIE À SUIVRE. »

GUSTAVO PEREIRA
CHEF INGÉNIEUR MÉCANICIEN, UTILISATEUR FINAL