Une innovation lumineuse

Une innovation lumineuse

Retour à toute l’actualité

Une innovation lumineuse 

Fin avril 2020, les yeux du monde entier se sont brièvement rivés sur la charmante petite ville de Birkenfeld, dans le sud-ouest de l’Allemagne. En effet, près de 300 des 1 100 employés de l’abattoir local avaient été testés positifs à la Covid-19. Ce phénomène devait marquer le début d’une tendance qui allait s’étendre non seulement à toute l’Allemagne, mais aussi au monde entier, les abattoirs s’avérant malheureusement représenter un terrain fertile pour le virus.  


« Il est apparu évident qu’il allait falloir protéger à la fois la nourriture sortant de l’usine, mais aussi les personnes qui y travaillent »

Michael Freiherr
Directeur général et technique


« Il est apparu évident qu’il allait falloir protéger à la fois la nourriture sortant de l’usine, mais aussi les personnes qui y travaillent », explique Michael Freiherr, Directeur général et technique chez Güntner. La technologie de refroidissement d’air de Güntner étant largement utilisée dans l’industrie agro-alimentaire, Freiherr a immédiatement mis sur pied un programme de recherche et de développement visant à concevoir un refroidisseur d’air capable de contribuer à réduire les risques d’infection.

Après avoir étudié différentes méthodes de neutralisation des bactéries et des virus, il a rapidement été établi que les rayons lumineux UV-C représentaient la solution la plus rapide et la plus sûre à ce problème. La technologie d’irradiation par UV à ondes courtes s’était déjà révélée efficace pour la destruction de microorganismes tels que ceux impliqués dans la Covid-19, mais pas forcément dans un refroidisseur d’air.
Comme Freiherr le précise : « Nous avions déjà intégré des rayons UV-C dans des refroidisseurs d’air par le passé, à la demande de nos clients, donc nous savions comment procéder. Cependant, jusqu’à présent, leur efficacité était plutôt supposée. Pour une telle pandémie, nous devions en être absolument certains. »

L’équipe Güntner s’est associée avec des biologistes du réputé Fraunhofer Institute for Process Engineering and Packaging pour élaborer une séquence de tests, afin de prouver que sa technologie pouvait réellement fonctionner à l’intérieur d’une chambre froide.

C’est ainsi que le refroidisseur d’air expérimental, équipé d’un émetteur interne d’UV-C logé entre la bobine de l’échangeur de chaleur et le ventilateur, a été installé dans le laboratoire de Fürstenfeldbruck, où l’équipe a entrepris de mesurer les quantités de bactéries naturellement présentes dans l’air. Un test aux résultats inattendus :
« D’après les recherches initiales que nous avons effectuées, tout ce que nous pouvions conclure, c’est que nous disposions probablement du laboratoire le plus propre de la planète ! » Freiherr s’en amuse : « Il n’y avait tout simplement pas assez de bactéries dans l’air. »
Pour parer à ce problème, l’équipe a donc introduit des endospores de bacteria subtilis, un microorganisme inoffensif pour les humains communément utilisé dans la recherche scientifique. Les chercheurs ont ainsi pu mesurer la façon dont les quantités de bactéries chutent lorsque l’air est irradié à l’intérieur des unités de refroidissement utilisant les rayons UV-C, et à l’inverse, la façon dont ces quantités augmentent lorsqu’aucun air n’est irradié. À l’issue de ces tests, les biologistes de Fraunhofer ont pu certifier que 99,9 % de tous les microorganismes aéroportés seraient détruits en l’espace de quelques heures.

Le Cubic VARIO à UV-C de Güntner lancé en novembre a été agrémenté de fonctionnalités d’hygiène supplémentaires. Ainsi, tous les matériaux utilisés dans sa fabrication sont adaptés au contact alimentaire. De plus, les rebords de son bac égouttoir forment un angle qui empêche l’accumulation de saleté. Le caisson est non seulement entièrement accessible pour en permettre le nettoyage, mais il est également découplé thermiquement pour empêcher la formation de condensation d’eau sur sa surface.
« Cela fait sens, puisqu’il s’agit d’un produit destiné à améliorer les mesures d’hygiène déjà en place », ajoute Freiherr. « Je m’attends à ce que les émetteurs d’UV-C de nos refroidisseurs soient mis en marche de nuit, quand il n’y a aucun employé sur place. Donc si tout se déroule bien, grâce à la puissance de cette technologie, cela suffira à tuer la totalité des bactéries et des virus présents dans la pièce. »

COMMENCER À PLANIFIER

DISCUTEZ DE VOTRE PROCHAIN ​​PROJET